Petit forum sympa qui vous rapproche de la nature, paradis des végéta*iens et écolos!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Le forum a atteint les 100 membres!! Merci à tous de le faire vivre!!!

Partagez | 
 

 Définition et origines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luciole
Gnome impliqué
avatar

Régime alimentaire : Vgr->Vgl
Messages : 1457
Date d'inscription : 10/05/2010
Age : 32
Localisation : Pyrénées Atlantiques

MessageSujet: Définition et origines   Mar 11 Mai - 1:59

Définition de l'homéopathie

"L'homéopathie à été mise au point par le médecin allemand le Dr Hahnemann (1755-1843).
Il s'agit d'une relativement vieille médecine qui a survécu pendant plus de 2 siècles. Nous sommes ainsi logiquement en droit de penser qu'elle a une place dans la médecine actuelle. Preuve en est qu'en France cette médecine est prise en charge par l'assurance maladie (Sécurité Sociale), même si pendant l'année 2004 le Ministre de la santé (Philippe Douste-Blasy) a envisagé son déremboursement.
L'homéopathie est donc une médecine très contestée et qui suscite beaucoup de questions sans réponses.


Il faut savoir que la France produit la moitié de la production mondiale (Boiron,...) de remèdes homéopathiques, c'est pourquoi dans ce pays les enjeux politiques, médicaux et surtout économiques sont importants. En Allemagne et en Suisse l'homéopathie jouit également d'un succès important parmi la population.

La théorie de l'homéopathie en résumé est la suivante : la drogue (molécule ou médicament) à dose normale provoque un profil de symptômes, qui par dilution permet d'obtenir l'effet inverse. Des doses très faibles, homéopathiques provoquent la suppression des symptômes de la maladie qui correspond au profil allopathique (médecine par des contraires ou médecine classique). Remarquons qu'on augmenterait l'efficacité avec des dilutions croissantes, une dilution 5 CH serait moins efficace qu'une de 7 CH.

On peut également schématiser l'homéopathie de la façon suivante :
l 'homéopathie repose sur trois principes (énoncés par Dr Hahnemann) :

> la personnalisation : chaque personne répond différemment à une maladie ou à un traitement, l'homéopathie s'efforce donc de personnaliser le traitement pour chaque individu.

> la similitude : étonnamment selon l'homéopathie on peut traiter une maladie en administrant à très petite dose une substance qui à haute dose serait responsable de l'effet principal de la maladie.

Il s'agit de la célèbre formule : les semblables soignent les semblables. Par exemple on peut donner contre la grippe des remèdes homéopathiques présentant à très petite dose des parties du virus de la grippe pour combattre cette infection.

> la dilution : chaque remède homéopathique est hautement dilué, notamment pour contrer l'effet de la similitude. Sinon le remède serait plus dangereux qu'efficace. Comme mentionné ci-dessus de nombreux homéopathes estiment que plus un remède est dilué et plus il est efficace. L'Arnica 7 CH serait plus efficace que l'Arnica 5 CH par exemple.
On distingue les CH qui sont des dilutions centésimales. Concrétement cela signifie qu'on dilue 100 fois la solution de base, ainsi avec 7 CH on aura dilué 100 fois x 100 fois x .... jusqu'à 7. On estime que scientifiquement qu'après 12 CH on a théoriquement plus aucune chance d'observer ne serait-ce qu'une seule molécule (scientifiquement on parle qu'on a dépassé le nombre d'Avogadro = 6.023x10 puissance 23) dans le remède homéopathique, d'où la polémique dans le milieu scientifique, les homéopathes parlent eux de mémoire de l'eau ou autre théories peu convaicantes.
Il existe également d'autres unités de dilutions, les D signifient dilution par dix et les K par Korsakov.



Une autre grande polémique avec l'homéopathie repose sur le fait que de nombreux remèdes homéopathiques négligent un, voire deux des trois énoncés de Hahnemann (personnalisation, similitude, dilution) , certains remèdes n'utilisent pas de personnalisation, on sait qu'on peut acheter en pharmacie des remèdes homéopatiques indiqué sur l'emballage agissant contre les refroidissement, dans ce cas il n'y a aucune personnalisation car c'est le même remède pour tout le monde. On parle alors d'homéopathie pluraliste (ou complexiste). Lorsque l'homéopathie utilise un seul médicament on parle d'homéopathie classique (uniciste).

De plus il existe parfois une absence de similitude, de nombreux remèdes ne prouvent pas ce point.

Ainsi seul la dilution est présente en général dans tous les remèdes homéopathiques.
D'où un doute légitime qui s'installe dans la communauté scientifique et même entre les homéopathes eux-mêmes.

Enfin on réalise, comme bien souvent dans la vie, que l'important c'est d'y croire !, pour autant que cela ne porte pas de conséquences graves (psychologiques, financières,...). Dans ce cas l'homéopathie reposerait sur des effets placebos, on croit fort que ça marche et ça marche ou alors un jour on prouvera par A + B les théories de l'homéopathie ? , affaire à suivre comme on dit."

Source-> http://www.creapharma.ch/homeN.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://vegan-attitude.bbactif.com
 
Définition et origines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enduit de finition chaux sable chenevotte
» Définition des termes utilisés en génétique
» finition sur parquet en chataignier
» recherche chantier finition et terre
» Définition mustard gaz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vegan'Attitude :: Le Corps :: Santé :: Homéopathie-
Sauter vers: